Hétéro sexe ma première fois sexe

hétéro sexe ma première fois sexe

J'ai tout fait pour me retenir mais le plaisir était tellement intense que j'ai encore une fois tout laché au bout d'une dizaine de minute de ce delicieux supplice. Je l'ai prevenu que j'allais ejaculer , mais elle a maintenu sa bouche et elle a tout avaler , car elle avait trouvé que le sperme avait un bon gout , quand elle en avait gouté , la veille. Elle s'est allongé , souriante. Je me suis collé a elle et j'ai commencé a tripoter ses seins.

Ni trop gros ni trop petit , elle me dirait plus tard que c'etait du 90C Je ne me lassais pas de malaxer ses magnifique tétons , et de les lecher juste apres et de recommencer , encore et encore. Je voyais qu'elle aimais ça , mais elle me designe son vagin du doigt et disans s'il te plait , alors je lache a contrecoeur ses seins et je descends lentement ma tete , tout en léchant son corps si doux et si chaud. Finalement je me frotte le nez contre ses poils pubiens , ils sont si doux Je n'ose pas rentrer de doigt , mais je commence a lecher l'interieur de son vagin , elle hurle de plaisir Je recommence a bander tellement je suis excité.

Elle me dit qu'elle voudrait me faire plaisir mais qu'elle aurait aimé rester vierge , alors elle aurait aimé que je la sodomise , rien que pour essayer. Elle s'est lévée , et elle m'a dit d'aller sous la douche avec elle Je me suis entierement desahbiller , et j'ai été dans la salle de bain. Elle est entrée nue juste apres moi et j'ai commencé a la toucher partout , j'ai toujours été tres tactile.

Nous nous sommes mutuellement lavés , puis je lui ai enfoncé un doigt dans l'anus pour voir comment elle reagissait Alors elle m'a dit de me secher , et d'aller au lit. J'ai obeis , et je l'ai vu farfouiller dans la chambre de son frere avant de ressortir avec un paquet de capotes Elle a commencé a me sucer encore une fois , pour que mon pénis sois bien dur.

Elle m'a enfilé une capote , puis elle m'a regardée , et elle m'a susussuré: Elle a crié , mais un cri de plaisir. Je sentais mon pénis serré avancer et reculer , c'etait mieux que toute masturbation , j'ai été de plus en plus vite , je ne sentais plus rien a part ce plaisir intense qui innondait mon corps!

J'allais jouir , mais je me retenais de toute mes forces , soudain apres quelques dizaines de minutes de cet intense experience , je finis par tout lacher , la meilleure jouissance de ma vie. Je sens la pression se relacher , je sors mon pénis , enleve retourne et jettes la capote , puis me rallonge , la tete dans les nuages ; Ma cousine me regarde et commence à rire , tout en me disant: Le soir , j'etais dans son lit quand elle me murmure qu'elle a adoré tout cette journée , et que finalement elle voulais bien que je la dépucèle Je dis evidement oui , mais je stress un peu , parait que c'est douloureux pour la fille , et j'ai pas du tout envie de lui faire mal.

Elle insiste , alors je dis d'accord. Je ferme les yeux et je la sens glisser dans le lit en se frottant a moi et en me carressant partout , je frissone et je sens l'erection monter. Je sens sa langue sur mes testicules , c'est la premiere fois qu'elle fait ça et je suis tres excité. Puis je la sens me lecher la verge avant de franchement me sucer. Je garde les yeux fermés et je me delecte de ce plaisir divin.

Puis je l'entend saisir une capote sur la table de chevet , et je la sens me l'enfiler. Elle me dis d'y aller , alors j'ouvre les yeux , je me releve doucement , et je sens le stress monter ; mais je poursuit. Je l'allonge tendrement , j'approche mon pénis de sa petite chatte poilue , j'enfonce tout doucement avant que ça bloque , je la regarde , elle hoche la tete , alors je donne une pulsion et je rentre presque entierement.

Elle hurle ; et la presence d'un peu de sang sur la capote m'indique qu'elle n'est plus vierge , et moi non plus. Alors je commence a faire des va et vient , la sensation est completement differente de l'anal ,c'est moins serré , moins de sensations , mais bien plus agreable. J'ai l'impression de pénetrer un nuage. Elle gémit , de plaisir j'espere. Je touche ses seins , je malaxe ses tétons ; visiblement ça a l'air de lui plaire.

Apres quelques minutes comme ça le plaisir commence a devenir trop intense pour que je puisse me retenir , heureusement je l'entend elle aussi crier de plus en plus fort. Je lui crie que je ne peux plus me retenir , elle me dit qu'elle non plus , et je lache tout mon jus , avec un orgasme encore inconnu jusqu'a là , une sensation et un plaisir depassant tout ce que je pouvais imaginer.

Elle aussi a l'air d'adorer! Je me retire , et je jette rapidement la capote puis je viens me ralonger , nu a coté d'elle. J'aime ton écriture, douce, toute en découverte Apres ça , nous avons fait l'amour pendant les 2 jours restants , sans nous poser de questions.

Avec le recul , on s'est trouvé un peu etranges , mais dès qu'on s'est revus , on a re-cédé a nos envies Belle expérience de découverte de l'autre et beau dépucelage. Merci beaucoup a vous deux , ça me fait plaisir. Y a t'il une suite? Si des souvenirs du même genre te reviennent n'hésite pas à nous les détailler. Non il n'y a plus de suite , je m'arrete là!

Ouais class ton récit continu comme sa. Les ados parlent sexo Addiction sexuelle Asexualité Circoncision Couples atypiques: Déceptions et ruptures Ejaculation prématurée ou précoce Infections sexuellement transmissibles Les mots du sexe Peur du sexe Prépuce et phimosis Sexologie, sexothérapie Sexualité des personnes handicapées Sida et prévention Transsexualité, transgendérisme: Première fois avec ma tante. Nostalgie Souvenirs Première Fois. Ma meilleure amie et moi découverte sensuelle hétéro.

La première journée d'université Récit terminé. La toute première fille [lesbienne]. Première expérience avec une femme Je restais là bouche ouverte. J'entrais dans la douche et me masturbais en pensant à ce sexe que j'ai tenu quelques secondes. Je terminais mon service obligatoire sans l'avoir vu de nouveau, et j'étais trop timide et trop peureux de prendre contact avec lui, de toute façon il m'aurait déchirer avec ce qu'il avait comme matraque.

J'appris de toute façon aussi qu'il était hétéro et s'amusait plutôt avec des histoires de gays. On n'avais pas le choix, dans mon île tout acte gay était condamné par le peuple d'abord, mais aussi parmi nous, soldats. Je compris qu'il fallait enfermer ces sentiments au plus profond de moi et dans ce temps-à années il était hors de question de faire un coming-out, même si aujourd'hui ça a un peu évolué Je ne parlais à personne de ce que je ressentais et prenait autant de plaisir à sortir avec des femmes, jouissait en elles, etc Il arrivait, néanmoins, que pendant le plaisir de l'acte, je m'imaginais recevoir une bite d'homme dans le fion, mais ça n'allait pas plus loin si l'on peut dire.

Un jour, à 51 ans bien sonné, pendant mon travail j'allais un jour sur un site web d'homos et commençait par curiosité à regarder des photos et des vidéos de gays. Cela m'excita comme pas possible.

J'avais envie d'être sodomisé par un de ces gars. Je mis donc une annonce avec mon adresse mail et msn sans trop de conviction. Un jour, un homme que j'appelerais Tony, et de mon age, me contacta par mail, il était gay-actif, marié, je me connectais ensuite par MSN pour lui parler.

On discuta pendant 1 heure, me donna rendez-vous chez lui en l'absence de sa femme. Enfin ma première fois arrivait. Il habitait à l'autre bout de l'île et je devais trouver un moyen de me libérer du boulot. Cela fut fait un beau jour. Il me signala qu'il était libre. Je pris ma voiture, tout tremblant comme une nouvelle mariée, conduisit avec l'esprit dans un nuage et arriva devant sa maison.

Il me fit entrer en me prenant par le bras et regardant alentours. Il me semblait avoir la fièvre tellement j'étais excité.. On parla un peu, et il commençait à m'embrasser, je me laissait faire et l'embrassais moi aussi. Il se mit tout nu et m'invita à faire de même, j'avais une trique incroyable à cause de l'excitation.

Allongés tous les deux, on s'embrassa longuement. On fit un 69, mémorable. Il partit prendre une capote qu'il enfila rapidement en me rassurant qu'il allait être doux pour ne pas me faire trop mal. Il me lubrifia l'anus, me pénétra doucement. J'avais mal, avait l'impression que j'allais être déchiré par ce sexe, qui n'étais pourtant beaucoup plus gros long que le mien, mais quand même bien plus épaisse. Je lui criais d'arrêter, il le fit, me demanda d'écarter plus mon cul avec mes mains pendant qu'il rajoutais plus de gel, je m'exécutais, et il essaya de nouveau, cette fois-ci ce fut bizarre, la douleur fut moins grande et même si je le sentais énorme, je commençais à jour à mon grand étonnement.

Je lui demandait d'y aller complètement, il me laboura le ventre dans plusieurs positions, j'en voulais encore plus et mon pauvre amis transpirait.

.

Le sexe pakistani porno le sexe en public


hétéro sexe ma première fois sexe








Monsieur sexe gratuit sexe ass


Nous avons parlés de nos fantasmes longtemps avant d'aller au lit. J'etais tres excité par la discussion que nous venions d'avoir , surtout que ma cousine etait tres tres belle et bien fournie par la nature.

J'ai commencé a me masturber dans ma chambre. J'avais du mal avec la couette alors j'ai allumé la lumiere pour me mettre bien , j'ai baissé mon calçon , et pile a ce moment la, ma cousine est entrée sans frapper dans la chambre. Elle a crié mais n'a pas bougé. Elle s'est approchée , en me disant que c'etait la premiere fois qu'elle voyait un sexe d'homme en erection , elle m'a demandé si elle pouvait toucher , j'ai dit oui en tremblotant. Elle a commencé a tripoter mon sexe et mes testicule sans vraiment me masturber.

Mais j'etais tellement excité que j'ai ejaculer , en plein sur elle. Elle a sursauté en disant que c'etait la premiere fois qu'elle voyait du vrai sperme et elle a commencé a le sentir et a le gouter Je ne me souviens plus vraiment des details Apres qu'elle ait un peu jouer avec mon sperme , on s'est regardés ; un peu honteux.

Elle est sorti doucement de la chambre et je me suis endormi , des reves erotiques plein la tete. Le lendemain je me suis reveillé tres tot , donc j'ai été dans le salon en catimini , pour ne pas reveiller ma cousine. J'ai petit dejeuner et j'ai regardé une serie à la tv. Je me suis dit qu'apres la gaterie de la veille , je pouvais sans doute lui faire plaisir en lui amenant le petit dejeuner au lit; je prepare quelques tartines , un verre de jus , et je vais devant sa porte.

J'ouvre tout doucement , j'entre. Elle est allongée sur son lit , nue , une main entre les jambes , elle a du s'endormir en se masturbant. La premiere pensée qui me vient a l'esprit et de rebrousser chemin et de poser le plateau devant la porte. Mais tres vite , mon corps reagi par une immense attraction envers ce corps nu si parfait et si excitant. Je sens l'erection monter dans mon pyjama. Je la vois ouvrir subitement les yeux , droit sur mon érection. Elle baille grandement , cligne un peu des yeux et me dit d'une voix suave: Je hoche la tete vivement.

Elle me dit que je l'ai egalement bien excitée la veille , au point qu'elle a joui en pensant a moi. Elle me dit que c'est encore plus excitant dans la vraie vie que dans les films , et elle commence a me branler de sa main libre , tout en se doigtant. Elle se recule sur le lit un grand lit de 2 places et me dit de m'allonger aussi. J'obeis avec le plus grand des plaisirs. Elle trouve que je sens bon , j'ai bien fait de prendre une douche.

Elle me machouille les tétons , descend tres tres lentement. Je n'en peu plus mais l'attente m'excite a un point inimaginable. Finalement elle atteint enfin ma verge , et commence a titiller mon gland du bout de la langue , avant de le lecher , et de le gober franchement.

Elle le leche encre et encore avant de me sucer franchement. J'ai tout fait pour me retenir mais le plaisir était tellement intense que j'ai encore une fois tout laché au bout d'une dizaine de minute de ce delicieux supplice. Je l'ai prevenu que j'allais ejaculer , mais elle a maintenu sa bouche et elle a tout avaler , car elle avait trouvé que le sperme avait un bon gout , quand elle en avait gouté , la veille.

Elle s'est allongé , souriante. Je me suis collé a elle et j'ai commencé a tripoter ses seins. Ni trop gros ni trop petit , elle me dirait plus tard que c'etait du 90C Je ne me lassais pas de malaxer ses magnifique tétons , et de les lecher juste apres et de recommencer , encore et encore.

Je voyais qu'elle aimais ça , mais elle me designe son vagin du doigt et disans s'il te plait , alors je lache a contrecoeur ses seins et je descends lentement ma tete , tout en léchant son corps si doux et si chaud. Finalement je me frotte le nez contre ses poils pubiens , ils sont si doux Je n'ose pas rentrer de doigt , mais je commence a lecher l'interieur de son vagin , elle hurle de plaisir Je recommence a bander tellement je suis excité.

Elle me dit qu'elle voudrait me faire plaisir mais qu'elle aurait aimé rester vierge , alors elle aurait aimé que je la sodomise , rien que pour essayer. Elle s'est lévée , et elle m'a dit d'aller sous la douche avec elle Je me suis entierement desahbiller , et j'ai été dans la salle de bain.

Elle est entrée nue juste apres moi et j'ai commencé a la toucher partout , j'ai toujours été tres tactile. Nous nous sommes mutuellement lavés , puis je lui ai enfoncé un doigt dans l'anus pour voir comment elle reagissait Alors elle m'a dit de me secher , et d'aller au lit. J'ai obeis , et je l'ai vu farfouiller dans la chambre de son frere avant de ressortir avec un paquet de capotes Elle a commencé a me sucer encore une fois , pour que mon pénis sois bien dur.

Elle m'a enfilé une capote , puis elle m'a regardée , et elle m'a susussuré: Elle a crié , mais un cri de plaisir.

Je sentais mon pénis serré avancer et reculer , c'etait mieux que toute masturbation , j'ai été de plus en plus vite , je ne sentais plus rien a part ce plaisir intense qui innondait mon corps! J'allais jouir , mais je me retenais de toute mes forces , soudain apres quelques dizaines de minutes de cet intense experience , je finis par tout lacher , la meilleure jouissance de ma vie.

Je sens la pression se relacher , je sors mon pénis , enleve retourne et jettes la capote , puis me rallonge , la tete dans les nuages ; Ma cousine me regarde et commence à rire , tout en me disant: Le soir , j'etais dans son lit quand elle me murmure qu'elle a adoré tout cette journée , et que finalement elle voulais bien que je la dépucèle Je dis evidement oui , mais je stress un peu , parait que c'est douloureux pour la fille , et j'ai pas du tout envie de lui faire mal.

Elle insiste , alors je dis d'accord. Je ferme les yeux et je la sens glisser dans le lit en se frottant a moi et en me carressant partout , je frissone et je sens l'erection monter. Un jour, un homme que j'appelerais Tony, et de mon age, me contacta par mail, il était gay-actif, marié, je me connectais ensuite par MSN pour lui parler.

On discuta pendant 1 heure, me donna rendez-vous chez lui en l'absence de sa femme. Enfin ma première fois arrivait. Il habitait à l'autre bout de l'île et je devais trouver un moyen de me libérer du boulot. Cela fut fait un beau jour. Il me signala qu'il était libre. Je pris ma voiture, tout tremblant comme une nouvelle mariée, conduisit avec l'esprit dans un nuage et arriva devant sa maison. Il me fit entrer en me prenant par le bras et regardant alentours. Il me semblait avoir la fièvre tellement j'étais excité..

On parla un peu, et il commençait à m'embrasser, je me laissait faire et l'embrassais moi aussi. Il se mit tout nu et m'invita à faire de même, j'avais une trique incroyable à cause de l'excitation.

Allongés tous les deux, on s'embrassa longuement. On fit un 69, mémorable. Il partit prendre une capote qu'il enfila rapidement en me rassurant qu'il allait être doux pour ne pas me faire trop mal. Il me lubrifia l'anus, me pénétra doucement. J'avais mal, avait l'impression que j'allais être déchiré par ce sexe, qui n'étais pourtant beaucoup plus gros long que le mien, mais quand même bien plus épaisse.

Je lui criais d'arrêter, il le fit, me demanda d'écarter plus mon cul avec mes mains pendant qu'il rajoutais plus de gel, je m'exécutais, et il essaya de nouveau, cette fois-ci ce fut bizarre, la douleur fut moins grande et même si je le sentais énorme, je commençais à jour à mon grand étonnement.

Je lui demandait d'y aller complètement, il me laboura le ventre dans plusieurs positions, j'en voulais encore plus et mon pauvre amis transpirait. C'était le bonheur complet pour nous. Il s'arrêta, épuisés mais comblé en ce qui me concerne. Je n'avais jamais imaginé ressentir un tel plaisir.

Je le quittais en lui donnant rendez-vous pour un autre jour. Et depuis je pense déjà avec excitation à ce moment à venir. C'est vrai qu'on ressent de drôle sensation quand on décide de "sauter le pas". Comme toi je suis du , si l'occasion se présente pourquoi pas Une partie de votre histoire rejoint la mienne , les sensations et contacts me remémorent mon histoire , tout ça pour dire que de se faire prendre est une indescriptible sensation rare et que le plaisir n inspire pas de descriptions tellement on imagine pas la force , de la ressentir.

Tu as raison d'aimé te faire fourrer , quel belle sensation. J'adore ça moi aussi , même si je suis marié Donc il y a longtemps, que ça me travaille, une fois au hammam alors que j'étais à poil sous la douche, le masseur est venu me masser le dos en faisant descendre ses mains, à l'époque ça m'a fait une sensation bizarre et après je l'ai aperçu aller se masturber, une autre fois un gars m'a aidé à m'installer en efleurant mon sexe, bref tout cela doit pouvoir se régler, j'ai envie le tout est de trouver le mec sympa pour vivre cela.

C'est vrai que les blacks ont de belles queues, à côté de mon petit mandrin ça fait bizarre, mais pour autant c'est pas gênant.

hétéro sexe ma première fois sexe